Prêt immobilier : les éléments incontournables pour une bonne acquisition

Pour financer votre prochain bien, vous avez la possibilité de demander un prêt immobilier. Toutefois, face aux nombreuses offres existantes, il est d’autant plus essentiel de mieux connaître ce en quoi cela consiste qu’il s’agit d’un investissement important, qui vous engagera sur plusieurs années. Focus sur les éléments incontournables à connaître pour mieux négocier votre futur emprunt.

Prêt immobilier : de quoi s’agit-il ?

Conformément au Code de la consommation, le prêt immobilier est dédié à l’acquisition de biens à titre d’habitation ou à usage mixte, alliant habitation et objet professionnel. Il peut également inclure différents travaux d’entretien, de réparation, de réaménagement ou encore de construction, liés à l’habitat. L’emprunt est accordé par un établissement bancaire sous différentes conditions.
Les éléments incontournables d’un crédit immobilier
Un crédit immobilier repose sur différents éléments qu’il convient de bien assimiler pour faire un meilleur choix : la situation de l’emprunteur et sa capacité d’emprunt, le coût de l’emprunt, les mensualités et la durée du remboursement, l’apport personnel et les différentes assurances et garanties nécessaires.
La situation de l’emprunteur est un élément incontournable qui est examiné dans le cadre du dossier transmis pour l’obtention d’un prêt immobilier. L’établissement bancaire doit, le cas échéant, définir votre capacité d’endettement, laquelle se fonde sur vos ressources et vos charges. Globalement, elle oscille entre 30 % et 35 % de vos ressources, une fois prises en compte les différentes charges d’emprunt, mais aussi les aides éventuelles dont vous bénéficierez éventuellement.
Le coût des prêts immobiliers est aussi un point fondamental. Celui-ci varie en fonction de la durée et du montant de l’emprunt qui déterminent le montant des intérêts mensuels. Ainsi, plus la durée du crédit est longue, plus son coût sera élevé. Il en est de même pour le montant du crédit. Le taux appliqué peut être fixe ou variable : un taux fixe avec un même taux nominal et donc la même mensualité ou, à l’inverse, un taux variable, réactualisé chaque année en fonction de la variation de l’indice financier.
Les mensualités et la durée du remboursement doivent également être prises en compte. Les mensualités sont liées au capital emprunté et sont généralement fixes (sauf si le taux est variable). Une mensualité élevée vous permettra, si vous en avez la possibilité, de raccourcir la durée du remboursement, et de fait, le coût du crédit.
Par ailleurs, l’apport personnel peut faciliter votre demande. En l’occurrence, vous pouvez utiliser une partie de l’épargne que vous avez constituée pour participer au financement de votre acquisition. Il s’agit là d’un levier de négociation non négligeable sur les conditions de l’emprunt.
Deux éléments sont demandés également pour tout dossier de prêt immobilier. D’une part, l’assurance emprunteur est exigée lors de la souscription pour couvrir différents risques (décès, incapacité de travail, perte d’emploi). D’autres part, la garantie de crédit immobilier est aussi requise afin de donner à la banque l’assurance d’être remboursée. Sachez qu’il existe différents types de garanties : la caution d’un établissement de crédit ou un organisme d’assurance, la caution personnelle émise par une tierce personne, l’hypothèque sur l’un de vos autres biens et, enfin, le privilège de prêteur de deniers.

Comment obtenir un emprunt immobilier ?

Pour obtenir un prêt immobilier, il faut commencer par examiner différentes offres pour pouvoir les comparer et trouver celle qui est la plus avantageuse. A ce titre, vous pouvez vous adresser à votre banque, mais aussi à d’autres banques, voire à un courtier qui vous présentera différentes offres et vous permettra de gagner du temps dans votre recherche. Dans tous les cas, consultez au moins trois établissements pour avoir une meilleure vision des possibilités.
La comparaison doit se fonder sur les différents critères négociables afin d’obtenir les meilleures conditions possibles, à commencer par le TAEG (taux effectif global), en d’autres termes le coût total du crédit. Celui-ci inclut notamment le montant emprunté, les intérêts, l’assurance, les frais de dossiers… Les conditions peuvent également inclure les indemnités de remboursement anticipé, les possibilités de modulation de l’offre et des mensualités…
Bon à savoir : différentes aides existent pour vous permettre de bénéficier d’un emprunt immobilier moins coûteux. Il s’agit notamment du PTZ, un prêt à taux zéro pour les primo-accédants. Le prêt patronal est un autre exemple d’aide en lien avec Action Logement.
Par ailleurs, il est aussi possible de demander un prêt relais, dans le cas où vous souhaitez effectuer la vente de votre bien pour l’acquisition d’un nouveau logement.

Partagez cet article :

Prenez contact avec un avocat:

expertise droit immobilier

DROIT IMMOBILIER

expertise en droit du travail

DROIT DU TRAVAIL

expertise mediation et litiges

LITIGES ET MEDIATION

expertise en droit de la famille

DROIT DE LA FAMILLE

expertise en droit pénal

DROIT PENAL

expertise en droit civil

DROIT CIVIL

expertise en droit bancaire

DROIT BANCAIRE

expertise en droit militaire

DROIT DES ARMEES

Expertise droit du commerce

DROIT DES AFFAIRES ET COMMERCIAL

expertise en droit de la route

DROIT DE LA ROUTE